CELLE QUI NE DORT PAS

Les 19 et 20 janvier à  20h30 au Quai de Scène

THEATRE

« J’ai compris qu’on ne rentre pas de la guerre, non parce qu’on y est mort, mais parce qu’on a peur de s’enterrer chez soi. Alors on flâne sur le retour. »

Pénélope

 

Irrévérencieuse et caustique, une odyssée du gynécée.

 

L’Odyssée est une œuvre poétique sublime, exaltante ; c’est un roman d’aventures palpitant écrit par Homère il y a 3000 ans, avec cet extraordinaire héros mythique qu’est Ulysse…

Mais Homère, il est bien gentil avec son Ulysse, mais en dehors de sa tapisserie, vous savez ce qu’elle a fait Pénélope? Vous savez qui elle est? Non, bien sûr!

Il est vrai que rester à sa maison, cela n'a rien d'exaltant. Il vaut mieux être charmée par les sirènes, coucher avec Calypso, faire le joli cœur avec Nausicaa…Et pourtant si c'était Pénélope, la véritable héroïne ?

Pénélope seule face à la mer, seule face au monde après le départ d’Ulysse.

Pénélope seule qui éduque son fils

Pénélope seule qui résiste patiemment à l'usure du temps

Pénélope seule qui subit et repousse les violences des prétendants

Pénélope face au retour d’Ulysse.

Pénélope, seule, fait face.

En télescopant les genres, Celle qui ne dort pas dessine les contours d’une femme trop longtemps laissée pour compte : une pièce pleine d’humour et irrévérencieuse, au rythme diabolique !

 

Une création Cie Via Nova
Mise en scène / Juliette Delfau
Assistée d'Annie Perrier
Avec / Jérémie Chaplain et Ingrid Lebrasseur

 

Tarif : 14€/ 12 €

 

PÉNÉLOPE : Dites-moi une chose Homère : La guerre est finie depuis combien de temps ?

 HOMÈRE : cela va faire cinq ans au prochain été.

 PÉNÉLOPE : Alors pourquoi n’est-il pas rentré ?

 HOMÈRE : Pourquoi ?

 PÉNÉLOPE : Troie-Ithaque, cela fait 860 milles marins. La guerre est finie depuis cinq ans. Avouez que, pour un bon marin, c’est quand même incroyable ! alors que fait-il ? Une collection d’étoiles de mer ? La pêche aux oursins ? Parce que même en comptant les escales et les avaries, je constate malgré tout qu’Ulysse fait actuellement une moyenne de 20 centimètres par jour. Non, mais rendez-vous compte : 20 centimètres par jour !

HOMÈRE : C’est sûr qu’on va plus vite à pied.

PÉNÉLOPE : Mais même en marchant sur les mains, il serait déjà là depuis longtemps, alors en bateau. Bon, je sais, ce n’est pas une régate, mais 20 centimètres par jour…. On rentre à la nage dans ce cas-là, je ne sais pas moi.

HOMÈRE : Vous exagérez.

PÉNÉLOPE : C’est ça l’Iliade. Homère.